Premier week-end sous le soleil du Vietnam 

Mesdames, messieurs, votre attention s’il vous plaît: ceci est une annonce de départ en week-end ! Le bus couchette en provenance d’ho chi Minh City et à destination de la ville de Mui Ne va entrer en gare. Il desservira une longue route droite de 200 km afin de vous emmener au bord de la plage.

S’il vous plaît, prenez gaarde à la marche avant d’entrer dans le bus et veuillez déposer vos chaussures.

Et c’était parti !


Une grande première pour moi, le bus couchette ! Fait pour les petits budgets et les destinations à court terme, ce moyen de locomotion vous permet d’apprécier un début de nuitée dans une ambiance fun et relax (quand vous êtes avec vos amis, sinon seul ça reste un bus comme un autre, on est d’accord).

Au départ d’ho chi Minh vers 19:00-30 (en ayant bien entendu préalablement booké nos tickets de bus en avance), nous sommes arrivés à la belle et charmante ville de Mui Ne vers 23:00-30.

Descendus du bus et plus déterminés que jamais nous nous sommes dirigés vers notre backpacker (Mui Ne Hills Budget) afin de passer notre première nuit (là où nous allons en passer 4). Piscines et restaurant sont à la disposition des clients ainsi que plus bas dans la rue et dans toute la rue principale, la location de scooters à la journée pour 100 000 Dong Vietnamien !


Après une belle nuit qui fait du bien, nous avons pris un petit lunch pour bien commencer le week-end (un vendredi oui, oui) et nous nous sommes dirigés vers la plage !

Cette dernière fut accessible par les resorts et hôtels qui bordent la plage.
Grande plage étendue sur plusieurs kilomètres et quelques cocotiers plantés en bordure, nous avons trouvé cet endroit paisible et accueillant !
Y’a pas à négocier, la première journée c’est plage et piscine les gars !

D’ailleurs depuis le temps que l’on en rêve !
L’eau était d’une agréable température et le soleil, quant à lui, cognait, et nous a brûlé !


Dans ce genre de situation, on sait jamais si on doit faire confiance au soleil ou à la crème solaire. Du coup on fait confiance aux deux et on pait quelques heures après la note plutôt salée !

Pour tout vous dévoiler, je me suis retrouvé avec la couleur de peau d’un Indien… et ça me va plutôt bien pour le moment !

Attention tout de même à ne pas trop jouer avec le soleil car cela peut se révéler irréversible !

Bref vous l’aurez compris et identifier : Ce fut que du BONHEUR que de se retrouver à quelques heures de la cohue d’Ho chi Minh sur une plage telle que celle ci.

Un véritable dépaysement et apaisement s’est offert à nous après nos dures semaines de cours à trois jours.

En ayant bien mangé et profité de la piscine en fin d’après midi, la journée s’est terminée en louant des scooters pour la journée du lendemain !

 » Nous avons prévu de faire quelques kilomètres au long de la côte afin d’aller explorer les petits villages, monuments, dunes et coucher de soleil »




Bilan de la journée : Ça fait un bien terrible de se retrouver à 200 km des 8 millions d’habitants de la capitale économique du Vietnam !

Quelle chance avons nous !
Qu’elle est dure la vie d’expatrié…
Au petit matin, direction le petit déjeuner au bord de la piscine, tout ça en scooter, se déplaçant tels des pachas.
Direction la route et l’aventure pour cette longue journée sous le signe du soleil.
Au programme une petite quarantaine de kilomètres en longeant la côte.

Aller-retour ça fait 80 et quelques, ah oui quand même…
Pour la première étape de cette journée, nous avons choisi la rivière Fairy Stream.

C’est un petit lit de rivière que l’on suit pied Nus avec quelques centimètres suffisant à eux mêmes pour submerger nos pas.

Un endroit apaisant et hors du commun qui vous invite à entrer dans un imaginaire, avec au bout en prime, une cascade ou vous pouvez vous rafraîchir et faire de belles photos !
Puis, nous avons repris la route en direction d’une plage à l’horizon, après avoir passé toute la petite colonie de petits bateaux de pêcheurs, où nous avons décidé de nous baigner, tout ça après avoir marché sous la chaleur intenable dans le sable afin d’y arriver. L’endroit n’était pas du tout touristique, donc plutôt agréable.
Un petit repas englouti et bien mérité, on a repris les deux roues en direction des dunes de sable blanc qui sont situées à une 30-40 aine de kilomètres de nos backpackers.
Enfin comme tout ne peut pas se passer comme prévu, nous nous sommes fait arrêtés par les « gendarmes » sur le bord de la route !

Ils étaient en train de procéder à l’arrestation de tous les touristes blancs qui étaient en possession d’un deux roues loué !

Ils ont cherché à nous demander nos papiers et vu que nous ne les avions pas forcément tous, ils ont commencé à embarquer nos scooters (nous avions toujours les clés bien au fond de nos poches avec nous).

D’un air pas bien commode ils ont su nous menacer de nous confisquer nos engins et nous avons fini par céder et nous leur avons donner de l’argent de façon à pouvoir s’en aller rapidement.

Quelle aventure mes chers ! Mais de toute manière nous étions déjà au courant de ce genre de pratique…
Enfin nous avons fini par rouler sur de belles routes aux côtés ensablés pendant quarante minutes afin d’arriver aux dunes de sable blanc.

L’endroit est assez paumé mais très beau !

Envahies de tourisme car quelques prestataires proposent des tours en quad et en jeep dans les dunes afin d’avoir quelques sensations fortes qui ne sont pas forcément garanties.
L’on a alors assisté à un défilé de quads et de Jeep durant tout le temps où l’on était là, assis ou plutôt enfoncés dans le sable, ce qui créé un décor sonore pas des plus apaisant !
C’est tout de même quelque chose à faire quand on vient ici à Mui ne.
Nous avons repris la route après, au moment du coucher du soleil, afin d’admirer une dernière fois ces paysages mêlant mer et dunes, que l’on ne reverra peut être pas dans nos vies.
La dernière journée, on se l’était dit : C’est journée piscine.

Oui, mais sans s’exposer au soleil, car après m’être fait brûlé, j’ai tendance à ne plus pouvoir supporter les rayons chaleureux.
C’est alors que l’on s’est relaxé toute la journée dans la piscine et sur les transats avec vue sur la mer, bien évidemment, sinon ça n’as pas son charme.
Puis ça a été le moment de reprendre le bus en direction la fourmilière dénommée Saigon. Quatre petites heures de bus afin de rejoindre la ville et le tour est joué !
C’est surtout que le retour n’a pas la même signification que celle que se l’on faisait à l’aller : Demain ça veut dire que l’on a cours …
Oh qu’elle est dure la vite d’expatrié !

Un commentaire sur “Premier week-end sous le soleil du Vietnam 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s