Welcome to Vietnam !

Chanceux que je suis, ma valise ne pèse que 27kg alors que je pensais qu’elle en faisait 30 et des bananes.

Le voyage commence plutôt bien alors.

Actuellement, je suis dans la queue dédiée exclusivement aux hommes pour passer les contrôles douaniers. Ce que je trouve plutôt bizarre. Ma valise est sensée être transférée jusqu’au Vietnam, pas besoin de m’en soucier jusque-là bas… ça je n’y crois pas trop. On verra bien écoutes !

Sur ce côté là quand je voyage il m’arrive toujours une petite cacahuète !

Donc là, je dois partir du Népal à 21 :35 pour arriver à 4 40 du matin à Kuala Lumpur en Malaisie. La-bas m’attendent 10 heures de transit à errer comme un abr*** dans un aéroport qu’on m’a décrit comme plutôt grand. S’accorder une pause cigarette c’est comme une pause cigarette en boîte de nuit, c’est intenable. Alors je ne me contenterai d’une seule petite !

Depuis que j’ai quitté l’orphelinat dans lequel je vivais depuis deux mois, et surtout depuis ce matin, le temps est parti en sucette ! Pluie pluie pluie, et comme ça ne suffisait pas on a eu droit à un bel orage !

After rain- Kathmandu

Par moment, dans la salle d’embarquement, les lumières se sont éteintes soudainement.

De quoi te rassurer pour le reste de ton voyage !

Les népalais sont ce genre de personnes qui t’affichent « Boarding Time » mais en fait tu dois encore attendre assis sur ton siège en plastique dur. Enfin embarqué dans l’avion, je me retrouve assis à côté de deux malaisiens à l’anglais très pauvre. Belles rencontres ! Les majestueux éclairs nous accompagnent jusqu’au décollage !

C’est une façon de dire au revoir à Katmandou en lumière. L’avion est très confortable. Je ne sais pas si j’aurai à manger, étant donné le retard qu’il y a eu, mon appétit est vite redescendu.

Ah, cette sensation de décollage, ça m’avait manqué ! Bye bye mon cher Népal et à bientôt les enfants !

Bye Bye Kathmandu

Quand je vous retrouverai vous aurez mon âge ! D’ailleurs quand j’ai dit au revoir aux enfants, j’ai d’abord descendu mes bagages, je me suis retourné et ils étaient tous là sur les marches de l’escalier à m’attendre. Chacun a eu droit à son câlin d’adieu et j’ai senti ma larme monter.

Ça c’était la petite parenthèse avant que j’oublie, tellement je sens ma fatigue prendre effet tel un médicament prit il y a 10 minutes !

Mes chers parents je quitte pour de bon le Népal ! Décollage : 22h00 ! Finalement, on a quand même décollé une heure plus tard… Ce n’est pas dû au quart d’heure népalais mais plutôt à l’orage qui était assez violent !

Bien atterri en Malaisie, à l’aéroport international de Kuala Lumpur. Arrivé avec deux heures de décalage additionnées à celles du Népal, je ne savais plus trop quelle horloge croire. Il était donc 5h du matin quand l’avion a mis les pieds sur terre.

Et là, j’ai commencé un semblant de déprime-blues dû à l’attente qui m’était réservée, équivalente à 9 heures. Bien évidemment avec la tête dans les fesses, j’ai essayé tout le long de ne pas m’endormir. Un semblant de somnolence m’a accompagné durant tout le temps de mon transfert ici.

Ah oui et ma valise ? On espère que je la retrouve à Ho Chi Minh comme prévu.

De la Malaisie jusqu’au Vietnam, je n’ai qu’une pauvre heure d’avion. C’est ça le pire. J’ai aperçu en passant devant les duty free, un Burger King. Mais je n’y suis pas allé ! Pas de tentation, pas de cuisine industrielle…

Dans la salle d’embarquement, bien évidemment, ça m’aurait étonné, je suis le seul blanc.

Cependant je commence à reconnaître les visages vietnamiens. J’ai bien remarqué qu’ils ont commencé à me dévisager dès mon passage douanier, haha ! Que le spectacle commence ! D’ailleurs, c’est un peu le même scénario qu’hier : J’étais assis à côté de deux Malaisiens et là aujourd’hui je suis assis à côté de deux vietnamiennes à qui j’ai pu parler avec un anglais d’un meilleur niveau que celui des malaisiens.

Puis j’ai fini par atterrir à ma destination tant attendue : Ho Chi Minh, me voici ! Alors bien sûr, tout ne s’est pas passé comme prévu, sinon ça aurait été le rêve. En m’expliquant ci-après, vous allez très vite comprendre pourquoi. Une fois sorti de l’avion c’était direction le visa, puis le contrôle de passeport pour enfin retrouver ma valise. Visa : Une longue file d’attente s’est présentée à moi. Le temps de sortir les papiers et tout ce qu’il fallait, bien sur tout en paniquant, sinon il n’y a rien de drôle, j’ai vite pu accéder au guichet. Là je présente mon formulaire et mon passeport, le mec me dit : Euh ah non désolé c’est mal rempli, il vous manque des informations mon petit monsieur. Ça, ça voulait dire, retournes faire la queue et vas remplir ce qu’il te manque. Ce que j’ai fait puis tout à coup je ne trouvais plus mon passeport, la panique. Petit abruti, c’est le gars du guichet qui l’avait gardé. Enfin, comme je n’avais pas eu la chance de pouvoir échanger ma monnaie népalaise, le gars du guichet me dit « Ah non va falloir que tu retires ». Oui mais je fais comment puisque je suis sensé être ici, bloqué à ce guichet ? Avec mon passeport en otage et tout HAHA. Ils ont finalement accepté de me faire passer à travers les douanes pour aller à l’entrée de l’aéroport pour retirer au premier ATM. Tout l’inverse d’un cheminement normal à vrai dire quand on arrive dans un aéroport. J’ai donc donné l’argent et là j’ai entamé une nouvelle file d’attente afin de vérifier si j’étais bien en possession d’un visa pour mon séjour. « Eh les gars, ce n’est pas bien logique votre truc… ».

Toutes ces épopées traversées, j’ai donc ENFIN pu récupéré ma valise. C’était bien sur la dernière du tapis. J’ai poussé un cri de joie dû au fait que ma valise a bel et bien été transféré sans erreurs, bon, quelque peu dégradée et pleine de trace mais … elle est là !

Après j’ai pris un adorable taxi pour me rendre au logement que j’avais réservé sur Air BNB deux semaines auparavant ! J’ai été accueilli par une tendre vieille dame qui m’a dirigé vers ma chambre avec salle de bain et balcon avec vue sur la petite ruelle typique ! Que du bonheur ! Une petite douche s’imposait. Surtout une véritable nuit.

Bienvenu à Ho Chi Minh Thomas !

Ruelle- Ho Chi Minh City

On se retrouve très prochainement afin de vous faire découvrir ma petite installation au Vietnam !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s