Je quitte le Népal pour mieux le retrouver

La vie passe vite, ça c’est un véritable fait !

Deux mois ça passe encore un peu plus vite.

C’est vrai, en voyageant, j’ai réalisé que le temps passe d’une manière différente.

En dehors de ce que l’on vit quotidiennement, on a l’impression que toutes les choses autour de nous (je veux parler de notre pays de résidence habituel, les choses qui s’y passent) ne nous importent peu.

On a l’impression que ce qui compte à ce moment même c’est ce que l’on est en train de vivre et rien d’autre.

On en oublierait presque de dire à nos proches que l’on est toujours vivants et que les choses qui se passent autour de nous nous intéressent peut être un peu plus que d’autres.

On a aussi le sentiment de ne pas être assez capables de décrire tout ce que l’on vit car personne nous comprendrait véritablement..

Avez-vous déjà ressenti cette sensation ?

Le fait aussi que tout tourne autour de son petit monde, que l’on en oublie les autres et que l’on se fait oublier à notre tour petit à petit.

Se dire d’un autre côté que ce que l’on vit chaque jour nous le vivons pour nous et nous seuls et qu’un jour lorsque l’on redescendra sur Terre, nous serons dans la mesure de faire partager notre expérience autour de soi.

IMG_8776 2
Departure- A. Cosnier

Ou bien peut être est-ce se taire pour mieux raconter ?

Garder la surprise pour soi et n’en parler à quiconque.

Enfin, quand on rentre de voyage on s’attend tous à revenir tels des guerriers du front, être accueillis comme jamais on ne l’a été et être couverts d’or ? Non, non, c’est plutôt revenir pour ses proches, recevoir de l’amour, serrer très fort ses parents dans les bras. Prouver que l’on est bien revenu, que nous sommes là, comme avant, et que rien n’a changé depuis…

Oh pourtant le voyage aura formé ma vive jeunesse jusqu’aujourd’hui.

Là, pourtant je m’apprête à quitter le Népal pour mieux revenir.

Je ne rentre pas en France mais sur les papiers mon prochain vol pour le Vietnam est considéré comme un vol retour.. Vas savoir pourquoi toi.

Deux mois sont passés.

Désormais remplie de souvenirs, ma mémoire est à bord de saturation.

Je m’apprête à vivre une nouvelle expérience aux pouvoirs bénéfiques !

Le Vietnam m’appelle et je lui ai répondu que j’arriverai dans quelques jours maintenant.

Quelle chance j’ai les enfants n’empêche…

Mes chers parents je pars…(musique de Louane dans la tête, n’est ce pas ?) rencontrer du nouveau monde, une nouvelle culture ! Ma nouvelle façon de vivre va m’apprendre beaucoup, j’en suis certain !

Alors je quitte le Népal pour mieux le retrouver.

 

IMG_6553
Sunset from Dhadhing 

En effet, dans quelques années j’ai décidé de revenir à sa rencontre pour constater comment il aura évolué.

Voir si la pauvreté courra toujours les rues et si les enfants rencontrés à l’orphelinat auront une vie stable et épanouie… En tout cas je leur souhaite !

Valise bouclée (c’est le mot, car elle ressemble plus à une baleine qu’à un bagage à main, la sotte), il est temps de reprendre contact avec vous tous une fois arrivé !

De nouveaux articles sont à venir je le sens !

Préparez vous à recevoir des nouvelles du Vietnam !

A très vite chers amis !

Un commentaire sur “Je quitte le Népal pour mieux le retrouver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s