Ganja Day au Népal

Oui vous avez bien compris le titre de cet article. Pourtant il n’y a aucune faute de frappe ou de sous-entendu mal placés. Pas la peine non plus de s’empresser à mettre des écouteurs afin d’écouter la meilleure playlist de Bob Marley pour se mettre dans l’ambiance de l’article

Les népalais célèbrent et honorent un jour où ils fument du Cannabis.

Bon, il faut savoir ce qu’il en est en réalité car on ne fume pas des pétards pour fumer des pétards.

img_8110

Pour l’avoir vécu il y a quelques jours (le 24 Février), je suis en possession de quelques explications qui seraient en mesure de vous éclairer quant à ce sujet étrange. Mais vous vous dites sûrement « Ah mais quel culot il a pour écrire « Ganja Day » ».

C’est parce que j’en ai beaucoup appris de ce jour si particulier à Katmandou. 

Nous avons pris un taxi depuis l’orphelinat jusque là bas. Là bas ?

Oui à Pashupatinath, l’endroit dont je fais référence dans l’un des articles concernant notre journée touristique. Rappelez vous, c’est un temple où les hindouistes s’affairent aux crémations de leurs défunts.

Eh bien nous y sommes retournés ce matin si spécial. On nous avait conseillé d’y retourner lors de ce 24 février…Mais arrivés la bas, une foule ! Une folie ! Un beau bordel ! Les gens étaient fous.

img_8111-3

Pour la petite anecdote, ce jour spécial est célébré en hommage au Dieu Shiva. D’où le nom de ce festival « Shivaratri ».

Que ce soit ici, au Népal, à Pashupatinath ou en Inde, ce festival est célébré dans les mêmes conditions et procède aux mêmes offrandes. Le fait de fumer de la ganja est représenté comme étant un don à Shiva lui-même. C’est alors que des milliers de fidèles s’empressent de venir ici au mois de Février ou Mars, selon la tradition.

Une fois sur place, nous avons été bousculés dans tous les sens, poussés, obligés de faire un collé-serré avec les milliers des Népalais venus spécialement pour l’occasion.

Afin d’atteindre l’entrée principale, nous avons dépassé une immense file d’attente que j’estimerai d’environ 5 heures pour rentrer dans l’enceinte religieuse.

On avait pas fait tous ces kilomètres de taxi sous une chaleur étouffante pour en rester là…

Nous nous sommes donc fait passer pour des reporters français venus photographier et immortaliser ce jour si envoûtant. Et ça a marché !

Passant entre les policiers et les agents de sécurité de l’événement, nous nous nommes vite faufilés entre les locaux qui nous ont tous dévisagés, pour le coup.

L’endroit, aussi rempli de monde, était méconnaissable pour au début. Difficile à en croire de ses propres yeux. On aurait cru assister à une révolution ou bien à un véritable mouvement politique.

Nous sommes passés juste à quelques mètres d’une crémation où des femmes pleuraient le défunt d’une telle souffrance et émotion que l’on a fini par être extrêmement gênés et désolés d’être ici.

img_8124

Ça c’était une des séquences profondément touchantes.

J’ai aussi aperçu un ladyboy vêtu (vêtue ?) d’une belle robe de femme de fête locale. Ce qui m’est apparu bizarre mais à la fois quelque chose de très libéré et osé !

Nous avons aperçu aussi quelques personnes qui planaient à 8000 mètres d’altitude, sûrement dû à la Ganja.

Les népalais fument du Cannabis. Oui oui oui.

img_8134

Des religieux roulaient des pétards sous les yeux de tout le monde sans aucune restriction.

Ceux qui s’étaient mis à fumer parmi les locaux nous ont mis en garde concernant la Police:

-« Stop smoking if policemen are coming to you guys ».

– « Oui don’t worry mon grand, on est à la base des touristes sans aucun passeport sur nous, on ne va tout de même pas faire les abrutis et se mettre en danger un jour pareil ».

Ce qui m’aura particulièrement choqué c’est la foule impressionnante et grandissante d’heure en heure lors de ce jour dépénalisant !

D’une part j’ai eu vraiment du mal à me mettre dans l’ambiance de la journée. D’autre part parce que ce n’est pas commun de voir ça en France. Enfin parce qu’il y a tout de même le côté religieux qui est profondément présent.

img_8149

Nous avons terminé cette jour un peu plus tard que d’habitude car nous avons aussi fêté cette journée avec les enfants de l’orphelinat jusqu’à peu près 23H30. Tous ensembles autour d’un feu de camp préparé par leurs soins, nous avons chanté et dansé sur des chansons népalaises.

Très bon souvenir qui marque bientôt la fin de cette aventure au Népal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s